Un climatosceptique change d’avis

“Appelez-moi un sceptique converti”. C’est par ces mots que Richard A. Muller, professeur de physique à l’université de Berkeley, commence son point de vue publié dans l’édition du New York Times du 28 juillet 2012. Suit ensuite le récit de cette conversion aussi spectaculaire qu’exemplaire. Il y a trois ans, …

Share

Un climatosceptique change d’avis

“Appelez-moi un sceptique converti”. C’est par ces mots que Richard A. Muller, professeur de physique à l’université de Berkeley, commence son point de vue publié dans l’édition du New York Times du 28 juillet 2012. Suit ensuite le récit de cette conversion aussi spectaculaire qu’exemplaire. Il y a trois ans, …

Share