Le poisson qu’on mange n’est pas toujours celui qu’on croit avoir acheté, selon une ONG

Pour faire face à l’épuisement des stocks du fait de la surpêche, les professionnels du marché de la pêche n’hésitent pas à vendre des poissons de moindre qualité faussement étiquetés, affirme jeudi l’alliance Ocean2012.