Les orques ne pourront porter plainte pour esclavage contre leurs parcs aquatiques

Les orques ne pourront porter plainte pour esclavage contre leurs parcs aquatiquesL’association PETA avait porté plainte pour esclavagisme au nom des cinq orques Tilikum, Katina, Corky, Kasatka et Ulises, devant le tribunal fédéral de San Diego. Les cétacés présentent des numéros acrobatiques à Orlando, en Floride, et à San Diego en Californie. La plainte a été rejetée.

Share