Si on n’aime pas le nucléaire, c’est à cause de James Bond

Les services secrets de Sa Majesté feraient de piètres communicants. La mauvaise réputation dont souffre l’énergie nucléaire ne serait en effet pas seulement due aux accidents de Three Miles Island, Tchernobyl ou Fukushima, mais aussi… aux films de James Bond rendus responsables du désamour entre la filière nucléaire et l’opinion …