Procès Greenpeace : 4 à 6 mois de prison avec sursis requis contre les militants

Procès Greenpeace : 4 à 6 mois de prison avec sursis requis contre les militantsLe 5 décembre 2011, des militants se sont introduits dans les centrales de Nogent-sur-Seine et Cruas, déjouant la surveillance des gendarmes pour mettre en lumière les failles de la sécurité des installations nucléaires.