La société PIP produisait aussi des prothèses pour homme

photoAlors qu’un délai d’un an vient d’être fixé pour opérer les 30.000 Françaises porteuses d’implants PIP, le scandale pourrait également s’étendre aux prothèses masculines. Selon le quotidien Le Parisien, la société Poly Implant Prothese (PIP) produisait également des prothèses pour fessiers, testicules et pectoraux.