Jean-Claude Mas, du saucisson aux prothèses mammaires

photoToujours invisible, l’ex-patron de la société PIP a vendu du vin, du cognac et de la charcuterie avant de s’intéresser aux implants mammaires. Qu’il a réussi à écouler à près de 400 000 exemplaires.