Bonobos : les mâles ‘dominants’ ne sont pas les plus virils

Publiant leurs travaux dans Animal Behaviour, des chercheurs allemands ont établi que, chez les bonobos sauvages, les mâles de haut rang, plus agressifs et plus ‘séducteurs’ que les autres, ne sont pas, les plus ‘chargés’ en testostérone. Ce sont ceux qui entretiennent des liens amicaux avec les femelles.