Au "Made in France" je préfèrerais le "Made by France"

A l’heure de la grande angoisse économique, la tentation du repli protectionniste est grande. Alors, la mondialisation responsable des délocalisations trouverait son antidote dans le « made in France » très en vogue en ces temps de recettes présidentielles.