Le climat pourrait être légèrement moins sensible au dioxyde de carbone

photoLe débat sur l’ampleur du réchauffement dû à la concentration atmosphérique en CO2 reste ouvert.